Hugo Grotius (1583-1645)

Au Capitole américain, vingt-trois portraits relief en marbre de personnages historiques supervisent la Chambre des Communes; ils ont été les fondateurs des principes de la loi américaine. Ces portraits sont entre autres ceux de Moïse, du pape Grégoire IX, de Sir William Blackstone, et d’Hugo Grotius. En réalité, la jurisprudence de Grotius a été considérée comme faisant autorité par les Fondateurs américains.

Diplomate, avocat, magistrat, chercheur et enseignant, Grotius est né à Delft, aux Pays Bas, le 10 Avril 1583. En 1625, les excès de la guerre de Trente Ans poussent Grotius, adversaire de la tyrannie, d’écrire son opus magnum, Le Droit de la Guerre et la Paix,  excellent exemple des nombreux traités sur la loi naturelle écrits par des juristes et des théologiens en Europe occidentale aux XVIe et XVIIIe siècles. Pour cette raison, Grotius est considéré comme le père du droit international.

Le concept de rationalité naturelle de l'homme et de la sociabilité est au cœur de la compréhension de la loi naturelle pour Grotius. Ce qui distingue l'homme de la bête est la raison, qui perçoit que la justice est une vertu, indépendamment de toute considération d’intérêt ou de convenance. En outre, en raison de cette rationalité naturelle, l'homme cherche le contact avec les autres, possède le don de parole, et est enclin à se comporter de façon juste, malgré le fait que certains choisissent de ne pas suivre leur vraie nature. A partir de ces principes de rationalité et de sociabilité, Grotius tire son concept de droit de l'homme: «à ce domaine du droit, appartiennent l'abstention de ce qui est à un autre, la restauration à l'autre de ce qui lui appartient, de concert avec le gain que nous pouvons avoir reçu de lui, l'obligation de tenir ses promesses, le rendu en bonne et due forme d'une perte subie par notre faute, et le fait d'infliger des sanctions aux hommes selon leurs mérites. »

La pensée de Grotius est un tournant dans la pensée protestante sur le droit naturel parce qu'il remet la loi naturelle dans la nature humaine plutôt que dans le commandement de Dieu. En dépit de cela, il garde toujours un lien étroit avec la tradition classique, contrairement à son contemporain Thomas Hobbes.

Sources: Le droit de la guerre et la paix, par Hugo Grotius (Fondation Carnegie pour la paix internationale, 1925), et L'Histoire de la philosophie politique, édité par Leo Strauss et Joseph Cropsey (University of Chicago Press, 1987).